Transports Bouyat Hervé : une logistique Fenwick 100% électrique

18 oct. 2017

Transports Bouyat Hervé (16) : une logistique Fenwick 100 % électrique

Au service de l'industrie papetière, le logisticien Bouyat exploite une flotte de chariots électriques Fenwick. Du haut de gamme, pour répondre à des exigences de confort, de sécurité, mais aussi de productivité.

A Etagnac, dans le Limousin, Hervé Bouyat et son fils Guillaume ont développé un processus logistique lié à un suivi des flux d'informations particulièrement performant. Du sur-mesure, conçu pour les besoins d'une clientèle industrielle spécifique : les papetiers. Dans un entrepôt agréable et lumineux, des bobines colorées aux tons pastel succèdent à de plus classiques palettes de papiers A4 qui vont être acheminées en France et dans le monde.

Des entrepôts climatisés, protégés par un système anti-incendie d'extinction automatique, des espaces de protection pour les chauffeurs pénétrant sur le site logistique… et des engins de manutention modernes, collant aux exigences de qualité d'une logistique à flux tendus. Le logisticien exploite des chariots élévateurs Fenwick 100 % électrique : Deux chariots E20 (2 t de capacité nominale) et deux E16 (1,6 t) ; un transpalette électrique T18 et surtout deux rétractables R16 pour circuler dans les rayonnages. Pour le cœur de l’activité, en gamme lourde, l'entrepôt Bouyat utilise neuf chariots frontaux électriques Fenwick E30 (3 t) pour le chargement, le déchargement des camions et la préparation de commandes en masse, et deux chariots élévateurs tridirectionnels K à nacelle élevable, pour les rayonnages à grande hauteur.

Prévention des risques

Le parc se compose donc d'une vingtaine de machines disposant des derniers équipements technologiques de prévention des risques. Car si les chariots sont de plus en plus performants et productifs, ils doivent aussi garantir une sécurité maximale. Un système breveté d’aide au pilotage, par exemple, est intégré sur ses frontaux électriques Fenwick de 1,6 tonne à 5 tonnes. Ce moniteur multifonctions est destiné à informer, alerter et réguler le comportement du chariot en fonction du poids de la charge, de son centre de gravité et de la hauteur de levée souhaitée. Objectifs : diminuer les manœuvres à risque, protéger le cariste et préserver les charges transportées.

L’aspect énergétique est une autre préoccupation majeure des logisticiens et de leurs fournisseurs. « Sur les préparateurs de commandes K, en particulier, nous disposons d'un système évolué de nacelles élévatrices avec une récupération de l'énergie lors des descentes, témoigne Hervé Bouyat. C'est du haut de gamme, confortable et écologique. Car à mon sens, l'aspect social du travail de manutention est extrêmement important. Nos chariots Fenwick ne produisent pas d'émissions polluantes. Ainsi nos collaborateurs ne respirent pas de gaz ni de fumées toxiques. Ils n'y laissent pas leur santé ! ». Les préparateurs, qui s'élèvent à plus de 10 m de hauteur de pose dans des allées étroites, servent à stocker et à charger des palettes de papiers pour les imprimantes. Leur direction est électrique, et ils disposent d’un contrôleur de traction afin de gérer en temps réel la vitesse dans les virages et en élévation.

Convaincu que le confort de travail participe à optimiser la productivité, à améliorer la sécurité, et à réduire les litiges logistiques, le chef d'entreprise se félicite des conditions opérationnelles de son établissement. « Le dépôt est très silencieux, nous pouvons même écouter de la musique. A contrario, quand il conduisent des chariots thermiques, les opérateurs doivent porter des bouchons d'oreilles toute la journée… Forcément, entre la fatigue sonore et olfactive, ils sont plus éprouvés. Ce qui induit plus de risques d’accident, d'arrêts de travail, et globalement, de moins bonnes performances logistiques. »

Un rythme de travail soutenu

Autre point important : le confort de conduite et l'assise de l’opérateur, avec des leviers hydrauliques ergonomiques et des sièges qui n'ont plus rien à envier aux véhicules industriels ou aux berlines ! Les E30 sont équipés d’une assise « luxe » permettant de protéger le dos, le principal mal potentiel du cariste. « Les sièges des chariots Fenwick de dernière génération sont suspendus sur 4 points, c'est-à-dire qu’ils sont conçus pour absorber les chocs, se félicite le chef d’entreprise. En outre, ils sont équipés d'un système de freinage automatique au relâché de la pédale. Le cariste manœuvre en toute sécurité, protégé par sa cabine monobloc. »

En termes de productivité, le coût supplémentaire de ces chariots modernes est compensé par un rythme de travail plus soutenu, sans fatigue supplémentaire pour le cariste. « Grâce à un système de double fourches, l'opérateur peut saisir quatre palettes simultanément. Résultat : notre client s’y retrouve en termes économiques. Le coût du confort de mon salarié est absorbé. C'est gagnant-gagnant. »

Autonomie et productivité

« Nous utilisons des chariots électriques Fenwick depuis plus de 20 ans, les premiers ont quasiment mon âge ! note pour sa part Guillaume Bouyat, fils du patron et co-dirigeant de l'entreprise. En termes de gestion de parc, nous préférons exploiter une salle de charge plutôt que des réserves de carburant, pour des raisons évidentes de sécurité. En outre, l'autonomie des batteries a beaucoup progressé, elle est largement suffisante même dans le cadre d'une exploitation intensive comme la nôtre. »

En effet, l'activité logistique des Transports Bouyat fonctionne 24 heures sur 24.Les préparations de commandes se font pendant la nuit, sur la base des ordres expédiés par informatique, de manière automatique. Le matin, à 6 heures, toutes les commandes doivent être prêtes dans les zones d’expédition. « C'est ainsi que, sur l'ensemble de nos 3 sites totalisant 22 500 m² d’entrepôts, nous arrivons à traiter une centaine de camions par jour, précise Hervé Bouyat. Nous sommes engagés sur un contrat assez exigeant : dès lors qu'un camion franchit l'enceinte de l’établissement, il doit être reparti dans les 2 heures. » !