Ce navigateur est obsolète. Veuillez utiliser un autre navigateur afin de profiter pleinement de notre site internet.

Fenwick-Linde présente un nouveau concept de conduite pour les chariots élévateurs

18 juil. 2022

Des chariots élévateurs à conduite ergonomique – qui se passent de volant

Comment la conduite d’un chariot élévateur peut-elle devenir encore plus ergonomique ? Fenwick-Linde a répondu à cette question lors de son événement World of Material Handling (WoMH), en présentant le système Fenwick Steer Control, qui offre un nouveau type de conduite électro-hydraulique ne nécessitant pas de volant classique. Avec ce système, le bras du cariste repose sur un accoudoir. C’est la main gauche qui commande le chariot par l’intermédiaire d’un mini-volant intégré ou d’un joystick. Ces options supplémentaires ont l’avantage de permettre au cariste d’être plus détendu et de rester concentré et productif plus longtemps. Elles répondent ainsi à une autre exigence importante concernant les chariots à contrepoids automatisés du futur.

En tant qu’interface entre l’opérateur et la machine, le chariot élévateur : lieu de travail du cariste, revêt une importance particulière. Les collaborateurs doivent être en mesure de manœuvrer le chariot facilement, simplement et rapidement pour exploiter tout son potentiel. «

Avec le système Fenwick Steer Control, nous avons développé de manière cohérente un nouveau concept de fonctionnement perfectionné du chariot Fenwick, qui allie à la fois une commande mono-pédale et le système Fenwick Load Control. Le cariste place désormais les bras sur des accoudoirs. Sa main droite gère le mât et les fourches, tandis que sa main gauche dirige le chariot dans les virages. Nous parvenons ainsi à réduire les mouvements du corps et à soulager le cariste sur le plan physique », souligne Tasleem Mowlah, chef de produits chariots frontaux. « Ce qui a déjà été mis en place pour les pelleteuses, les grues, les véhicules sur rail et les avions pourrait, à l’avenir, être de plus en plus courant dans les chariots industriels, jusqu’à devenir la norme dans ce secteur. »

Principal avantage : une utilisation beaucoup plus facile

Le système Fenwick Steer Control est basé sur la technologie « steer-by-wire », ou direction électrique. Les commandes de contrôle du cariste sont converties en signaux électriques avant d’être transmises aux actionneurs hydrauliques. Un concept de sécurité perfectionné garantit le fonctionnement à sécurité intégrée du système de commande du véhicule. La commande électrique des roues ouvre la voie à de nouvelles possibilités fonctionnelles : par exemple, le cariste peut diriger le chariot encore plus précisément à l’aide du système Fenwick Steer Control, puisque la direction réagit de manière plus ou moins sensible selon la vitesse du véhicule. Si le chariot se déplace rapidement, il lui faudra tourner davantage le mini-volant, ou incliner le joystick plus fortement sur un côté pour produire un certain angle de braquage des roues. Supposons maintenant que le cariste réduise la vitesse du chariot, le même mouvement de la main entraînera un angle de braquage plus important.

Si le chariot élévateur est utilisé pour des opérations quotidiennes courantes telles que le transport, les manœuvres, l’entreposage et le picking, le fabricant Fenwick-Linde recommande le mini-volant. « En raison de l’analogie avec le volant, nous observons une courbe d’apprentissage accélérée », explique Tasleem Mowlah. De son côté, le joystick est doté d’une caractéristique spéciale qui produit un effet positif dans certaines applications : lorsque l'opérateur relâche la commande, les roues directrices se redressent automatiquement. « Ceci est extrêmement utile, surtout dans les installations de stockage de masse avec des allées longues et étroites, où des marchandises telles que caisses de bouteilles ou rouleaux de papier s’empilent de chaque côté des allées » ajoute Tasleem Mowlah.

Ce printemps, afin d’évaluer les avantages ergonomiques du système Fenwick Steer Control, Fenwick-Linde a réalisé une enquête. Il s’agissait d’évaluer dans quelle mesure les nouveaux concepts de conduite réduisent les mouvements corporels du cariste et atténuent les tensions sur les bras et les épaules. Au moment de l’enquête, les participants à l’étude, âgés de 19 à 67 ans, détenaient leur permis cariste depuis au moins trois ans et utilisaient le chariot élévateur quotidiennement dans le cadre de leur profession. Grâce à une caméra spéciale, tous les mouvements d’épaule, du coude et du poignet ont été enregistrés puis analysés. Il en ressort que l’utilisation du mini-volant et du joystick occasionne moins de mouvements articulaires de l’épaule et du coude qu’un volant traditionnel. « Cela montre que le système Fenwick Steer Control contribue à améliorer l’ergonomie et à alléger les contraintes physiques sur le cariste », résume Tasleem Mowlah.