Ce navigateur est obsolète. Veuillez utiliser un autre navigateur afin de profiter pleinement de notre site internet.
Chariot Fenwick automatisé en service chez Wolf GmbH
Automatisation flexible du transport de marchandises

Wolf GmbH

Chaque année, le département marketing de Wolf GmbH, fournisseur de système pour les techniques de chauffage, ventilation, climatisation et solaire ayant son siège à Mainburg en Basse-Bavière, développe avec la direction, un slogan destiné à orienter et à stimuler les collaborateurs. « Le courage de changer » est le slogan pour 2016, qui ne pourrait être plus juste en ce qui concerne l’acquisition du premier chariot industriel automatisé dans l’entreprise.

Du concept à l’innovation

Chez Wolf, il y a des tâches de transport qui sont toujours les mêmes. Ceci comprend le transport de produits finis palettisés dans la zone d’expédition entre l’entrepôt du bloc et le point de remise avant les rampes des camions. « Pour continuer à augmenter l’efficacité de la logistique de notre usine, nous avons recherché une solution pour cette tâche standard identifiée, qui se répète sans cesse, et qui conduit sur un parcours asse long. C’était il y a environ un an, lorsque nous avons commencé à parler avec notre fournisseur de chariots industriels, le concessionnaire Fenwick Beutlhauser-Bassewitz », rapporte Roman Feigl, directeur de la logistique chez Wolf GmbH.

Roman Feigl, directeur de la logistique chez Wolf GmbH
Nous avons été convaincus de l’orientation des chariots dans l’espace au moyen de la géo-navigation, qui rend toute infrastructure supplémentaire superflue

Roman Feigl, directeur de la logistique chez Wolf GmbH

À ce moment, Fenwick-Linde venait de mettre les premiers chariots de la gamme Fenwick Robotics sur le marché. Feigl : « Nous avons été convaincus de l’orientation des chariots dans l’espace au moyen de la géo-navigation, qui rend toute infrastructure supplémentaire superflue. C’est un grand avantage par rapport à d’autres solutions, parce que nous sommes ainsi plus flexibles et parce que nous pouvons modifier les routes apprises et les ordres de déplacement sans grande complication ». Un autre motif de décision a été le fait que les chariots automatisés sont fondés sur les différents chariots standards Fenwick avec des options supplémentaires comme par exemple le BlueSpot Fenwick.

Les versions MATIC de Fenwick « driven by Balyo » possèdent en outre des lasers de navigation, des scanners de sécurité devant et derrière, une caméra 3D ou un laser de sécurité, une unité informatique avec un écran LCD 7 pouces ainsi que des dispositifs d’avertissement visuels et acoustiques plus des interrupteurs d’arrêt d’urgence des deux côtés. Ces caractéristiques innovantes permettent aux chariots de travailler avec des personnes ou d’autres véhicules dans le même environnement. Les obstacles sont détectés en temps réel.

Installation rapide sur place

Vidéo sur Fenwick Robotics chez Wolf GmbH

Après avoir travaillé pendant plusieurs mois ensemble sur ce projet avec Matthias Engelbrecht, conseiller commercial auprès de Beutlhauser Bassewitz, et Thomas Weisheit du département marketing Allemagne de Fenwick-Linde pour le développement du domaine d’activité automatisation, nous avons atteint notre but le 5 avril 2016. Le gerbeur commandé L-MATIC a été amené par camion jusqu’à son site d’utilisation. Le convoyeur à rouleaux était installé dès une semaine avant cette date. Celle-ci sert de tampon pour les pièces dans le nouveau processus logistique. D’un côté, un gerbeur automatisé garnit le convoyeur à rouleaux avec des palettes, de l’autre le chariot prend ces palettes les unes après les autres et les amène à leur position cible définie.

L’installation a commencé dès l’arrivée du chariot chez Wolf. Pour cela, une ingénieure d’application a d’abord conduit le chariot manuellement à travers le hall d’expédition et a cartographié à l’aide de la caméra installée sur le chariot tous les objets immobiles qui se trouvent dans l’espace. La carte bidimensionnelle du bâtiment qui en est résultée a été dans une étape ultérieure nettoyée. Il ne devait en effet rester à la fin dans la carte que les éléments sur lesquels le chariot peut s’orienter durablement, c’est-à-dire les murs, les piliers et les rayonnages. Dans une troisième étape s’en est suivi l’apprentissage des routes ou des cheminements ainsi que les règles d’après lesquelles le chariot doit se déplacer dans son environnement.

L-MATIC de Fenwick en utilisation chez Wolf GmbH

Fiable et sûr

« La mise en service a été un grand moment pour toute l’entreprise », raconte Christian Amann, directeur général production et informatique de Wolf GmbH en esquissant un sourire. « La nouveauté que représentait le fait qu’un chariot se déplaçait sans conducteur dans la nature a suscité énormément d’intérêt et a attiré également beaucoup de curieux. » L’installation a été suivie dans les jours suivants d’essais avec divers paquets, mais aussi des tests de freinage ainsi que d’autres contrôles techniques de sécurité, des harmonisations et des optimisations de système. Dans le hall d’expédition en effet, des piétons et des utilisateurs croisent aussi avec divers chariots de magasinage le chemin suivi par le L-MATIC de Fenwick. « La sécurité revêt chez nous la toute première priorité, raison pour laquelle nous avons d’une part établi des règles de circulation claires pour les collaborateurs de l’entrepôt, et de l’autre veillé à une sécurité de circulation élevée en conséquence du chariot automatisé » souligne Amann.

Christian Amann, directeur général production et informatique de Wolf GmbH