Ce navigateur est obsolète. Veuillez utiliser un autre navigateur afin de profiter pleinement de notre site internet.
Le nouveau chariot électrique E30 Fenwick en test de terrain chez WDI Hamm.
Le premier de son espèce

Le chariot électrique E30 Fenwick en test de terrain

Chaque jour, des volumes considérables de marchandises sont déplacés au sein de l’entreprise Westfälischen Drahtindustrie à Hamm (Allemagne). C’est pourquoi jusqu’à maintenant, ce producteur de fils avait toujours misé sur des chariots élévateurs dotés de puissants moteurs thermiques. Avec le chariot d’essai E30 de Fenwick, l’entreprise vient de déployer un chariot électrique pour la première fois... et en est ravie.

Chez Westfälischen Drahtindustrie, les travaux lourds sont le pain quotidien des chariots élévateurs. De 40 à 50 camions arrivent chaque jour à l’usine centrale implantée à Hamm, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, chargés d’une multitude de bobines de fil pouvant peser jusqu’à trois tonnes. Toutes ces bobines sont rapidement déchargées et transportées à travers l’immense site pour la suite des opérations : dans l’entrepôt, jusqu’à l’installation de décapage interne ou vers l’une des tréfileuses des halles de production.

Jusqu’à 550 000 tonnes d’acier peuvent passer chaque année à Hamm, rien que dans la nouvelle installation de revêtement de surface. Avec environ 1 300 employés répartis sur 15 sites, l’entreprise Westfälische Drahtindustrie, WDI en abrégé, est considérée comme l’un des plus grands producteurs de fils d’Europe. Des fils qui, on s’en rend parfaitement compte ici, font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne.

Dirk Vormann, directeur commercial de WDI
Chez WDI, nous voulons réduire nos émissions de CO2. Mais en même temps, nous mettons nos chariots élévateurs à rude épreuve, car ils sont utilisés 24 h/24.

Dirk Vormann, directeur commercial de WDI

« Nos fils sont utilisés dans tous les produits imaginables », explique Dirk Vormann, qui occupe le poste de directeur commercial du site de Hamm depuis plus de 20 ans. « Ils sont transformés en appareils dentaires pour les enfants, en tablettes de réfrigérateur, en boulons de chaîne de vélo ou en petites pièces pliées pour les airbags. En fait, le fil est à la base de notre monde. »

Pour approvisionner le monde en fils, jour après jour, des quantités colossales de matériaux doivent être déplacées d’un point A à un point B à Hamm. Cette tâche est réalisée par une flotte d’environ 40 chariots élévateurs, la plupart de marque Fenwick. Du bolide compact pour les petites tâches de transport aux puissants chariots gros tonnage avec pince à bobines, tout ce qui dispose de suffisamment de puissance, d’endurance et de solidité pour offrir des performances maximales dans des conditions difficiles est exploité. Tout différents que soient ces chariots élévateurs, ils ont toujours eu un point commun : sous leur capot, ils sont dotés d’un puissant moteur thermique. En tout cas, jusqu’à maintenant.

Puissant, maniable et respectueux de l’environnement

Depuis peu, un nouveau type de chariot élévateur arpente également le site de WDI : il est rapide, maniable et incroyablement silencieux. Le chariot électrique E30 est le prototype d’une nouvelle série de chariots frontaux Fenwick qui est testée en ce moment à Hamm. Parmi cette nouvelle génération de chariots élévateurs figurent, outre les modèles E20 – E35, les chariots électriques X20 – X35 ainsi que les chariots diesel et gaz H20 – H35.

En savoir plus sur la nouvelle génération de chariots frontaux Fenwick
Vidéo sur l’utilisation du E30 chez WDI à Hamm

Ces trois modèles reposent sur une plateforme universelle qui peut être dotée au choix d’un moteur thermique ou électrique. Les utilisateurs peuvent ainsi choisir entre différents types d’entraînement sans perte de puissance. Une opportunité qui réjouit particulièrement Dirk Vormann : « Chez WDI, nous voulons réduire nos émissions de CO2 afin d’atteindre une production neutre en carbone dans la mesure du possible. Mais en même temps, nous mettons nos chariots élévateurs à rude épreuve, car ils sont utilisés 24 h/24. »

La version électrique de la nouvelle génération de chariots élévateurs a été optimisée de manière ciblée pour un déploiement en intérieur. Pour ce faire, sur l’E20 – E35, des moteurs à réluctance synchrone sont utilisés pour la première fois, renforçant nettement l’efficience énergétique et donc également la performance. Grâce à un axe de direction tout-en-un avec un entraînement avant bimoteur, les nouveaux modèles électriques sont en outre tout indiqués pour les espaces exigus et les allées étroites.

Jörg Leuschner, directeur d’usine de WDI
Grâce à la maniabilité du nouveau chariot élévateur, nous pouvons placer les marchandises avec précision malgré le manque d’espace.

Jörg Leuschner, directeur d’usine de WDI

« L’E30 nous permet d’atteindre une capacité de manutention élevée même dans des espaces exigus », affirme Jörg Leuschner, qui gère la production en tant que directeur du site de Hamm. « Le fil tréfilé est généralement déposé sur des supports en couronne ou doit être transporté sous forme de bobines sur des palettes. L’une des missions principales du chariot E30 est d’approvisionner nos tréfileuses en fil. Ce n’est pas toujours facile, car les machines sont souvent très proches les uns des autres. Grâce à la maniabilité du nouveau chariot élévateur, nous pouvons pourtant le placer avec précision ».

Le plaisir de conduire à l’état pur

Özkan Erdogan est l’un des six caristes de WDI à avoir déjà testé le nouvel E30. Au cours de ses six années d’expérience de cariste, Özkan Erdogan a déjà presque conduit tous les modèles possibles. Après seulement cinq jours au volant du nouveau chariot électrique Fenwick, sa conclusion est claire : « Je ne veux plus rien conduire d’autre », dit-il.

Quand on lui demande pourquoi il est si enthousiaste, Özkan Erdogan ne tarit pas d’éloges : « Le nouveau modèle est très silencieux et compact. On atteint facilement tous les recoins, sans avoir peur d’endommager quoi que ce soit. En plus, les grandes fenêtres offrent une vision panoramique parfaite, qui permet de voir tout ce qu’il faut voir dans toutes les directions. »

Mais ce qui a le plus impressionné les caristes de WDI, c’est que le nouveau chariot électrique permet de travailler dans le confort, sans risque de TMS. « C’est le plaisir de conduire à l’état pur. Après huit heures au volant du chariot E30, vous vous sentez comme si vous n’aviez même pas travaillé », affirme Özkan Erdogan. L’une des raisons qui expliquent l’excellent confort de conduite du nouveau chariot électrique est ce que l’on appelle un palier circulaire en élastomère. Il découple l’essieu de direction du châssis, ce qui protège le cariste des chocs et vibrations provoqués par les passages de seuils, rails de guidage ou irrégularités du sol.

Travailler sans risque de TMS avec le chariot électrique E20 – E35 Fenwick

Jusqu’à maintenant, les paliers circulaires en élastomère étaient exclusivement utilisés sur les chariots diesel et gaz. Dans la nouvelle série Fenwick, ils font désormais partie de l’équipement standard de la version électrique. Pour le plus grand plaisir d’Özkan Erdogan : « Ici, sur le site, nous avons quelques zones où le sol est irrégulier, et où l’on est habituellement très secoué. Avec l’E30, on ne remarque rien, même avec une charge sur les fourches. »

Autres informations sur les chariots électriques E20 - E35

Recharger n’a jamais été aussi facile

Pour Özkan Erdogan, il n’y a pas que la conduite du nouveau chariot E30 qui est agréable et facile. La recharge de la batterie est elle aussi un jeu d’enfants : « Pendant mes courtes pauses, je peux raccorder le chariot élévateur à la station de recharge de manière rapide et simple. C’est beaucoup moins stressant qu’avec un chariot thermique, car on ne doit plus se demander si l’on doit encore passer rapidement à la pompe avant la tâche suivante. »

Si la recharge est si facile, c’est grâce à la batterie lithium-ion du chariot E30. Sur tous les modèles de la nouvelle série électrique de Fenwick, les clients peuvent choisir librement entre différents types d’accumulateurs d’énergie : batterie plomb-acide, pile à combustible, ou batterie lithium-ion.

« Tous nos chariots élévateurs sont utilisés sur trois équipes, et fonctionnent 24 h/24 tous les jours de la semaine. Les temps d’arrêt sont inenvisageables », explique le directeur d’usine Jörg Leuschner. « La batterie lithium-ion est idéale pour nous, car elle permet de réaliser de rapides recharges d’opportunité. Actuellement, nous rechargeons exclusivement les chariots élévateurs pendant les pauses des caristes. Cela suffit amplement pour couvrir toute l’activité de la journée. »

Après environ quatre mois d’essai dans ce bastion du chariot thermique qu’est WDI, le doute n’est plus permis : l’E30 a su convaincre tout le monde. « Tous nos caristes sont fans du nouveau modèle électrique. Et au sein de la direction aussi, nous sommes très satisfaits de la puissance, de l’endurance et des résultats environnementaux de ce chariot élévateur », résume le directeur commercial Dirk Vormann. « Après cette expérience, nous pouvons parfaitement imaginer de convertir entièrement notre flotte de Hamm à l’électrique. »

Le chariot électrique E30 de Fenwick transporte un rouleau de fil dans l’entrepôt de WDI.

Westfälische Drahtindustrie GmbH

Implantée à Hamm (Allemagne), Westfälische Drahtindustrie GmbH est le plus grand producteur de fil de qualité d’Europe hors groupes. L’entreprise tire ses origines d’une usine de fabrication de fil fondée en 1856, transformée en société anonyme en 1872 et exploitée sous le nom de WDI à partir de 1890. Après avoir été rattachée à un groupe pendant quelque temps, la société est revenue au nom Westfälische Drahtindustrie GmbH en 1987.

WDI produit principalement du fil de qualité, de l’acier étiré, de l’acier de construction et des câbles haute performance. Sur quatre autres branches, l’entreprise produit également du fil de soudage, de l’acier de précontrainte et des conducteurs aériens sur plusieurs sites. Sur le site de Gandersheim, du grillage est fabriqué dans différentes dimensions et versions. Les principaux marchés de vente des produits de WDI son le fil et l’acier étiré pour la construction de machines, le fil pour le secteur de la construction, le fil et l’acier étiré pour le secteur automobile et les fils électriques pour les câbles aériens dans le secteur de l’énergie. Les produits WDI sont utilisés dans 16 000 applications différentes dans le monde ;

L’actionnaire majoritaire de WDI est Katja Pampus. Titulaire d’un diplôme de technico-commerciale, elle est issue d’une famille d’entrepreneurs de la région et représente la deuxième génération à diriger Westfälische Drahtindustrie GmbH après son père, Werner Pampus.